Les musulmans s’imposeraient-ils ?

2041
0
Partager:

Durant les mois précédents plusieurs politiciens et intellectuels en Belgique ont avancé l’idée que le mode de vie occidentale serait sous pression. En allant du bourgmestre Anversois Bart de Wever, jusqu’au Premier ministre Charles Michel. Ce dernier avait même affirmé il y a quelques semaines de vouloir défendre la manière de vivre libérale et aurait pour cette raison augmenté le nombre de mesures de sécurité. Ce n’est pas uniquement la droite qui évoque ce danger, mais le président du SP.A (parti social flamand) qui affirme : « qu’il en avait marre du ton sur lequel des jeunes musulmans scandent ce qui devrait être la norme ici ». Le membre du parlement de Groen (ecolo) Kristof Calvo avait lancé un appel il y a un mois pour le lancement d’une déclaration de citoyenneté que chaque jeune devrait signer à mi-parcours de sa scolarité pour indiquer qu’il partage « certaines valeurs de liberté ». Du même souffle il avait fait une déclaration contre les musulmans radicalisés qui veulent propager leur pensée et forment ainsi un danger pour les valeurs et les principes ‘belges’.

Le fait que les partis en Belgique et surtout en Flandre soient tous aligné sur la problématisation de l’islam n’est pas chose nouvelle. Le danger évoqué, sur lequel il y a un consensus est lié d’une façon explicite a une partie de la population, à savoir la communauté musulmane. C’est une rhétorique qui s’aligne complètement au racisme. Ce qui est désormais la norme dans la politique en Flandre. Des mensonges flagrants et des fausses allégations que les musulmans travailleraient à saper la culture belge et la mettent en danger ; tout cela démontre le vrai visage des politiciens et des membres de l’opposition. Ils pourraient diverger et se quereller sur n’importe quelle question, mais pour ce qui est de la promulgation des mensonges et la fausse propagande vis à vis des musulmans ils sont dans une entente parfaite. Il n’est pas nécessaire de faire une analyse sociologique détaillé pour comprendre que les musulmans ne souhaitent aucunement imposer leurs valeurs islamiques à la société. A ce que l’on sache, il n’y a aucun fait structurel, dans lequel les musulmans imposerait a des non-musulmans leurs croyances, leurs culture, et les pousseraient à quitter la leur. Avons-nous déjà été témoins de manifestations en Belgique ou en France pour l’interdiction de l’alcool ou autres ? De quel danger parle-t-on alors ?

Inversement nous voyons des restrictions systématiques du gouvernement visant à limiter les droits concernant les pratiques religieuses. Une contrainte à l’assimilation qui met en danger le développement de l’identité personnel. S’y rajoute aussi une stigmatisation journalière de l’islam et des musulmans dans les médias. Quelle culture et quel mode de vie est donc réellement sous pression? Malgré cette politique injuste et les stéréotypes, la communauté musulmane manifeste un respect pour la culture et les lois en place. Tout comme l’islam l’a ordonnée. Ces mêmes politiciens qui prononcent des discours polarisant, sont en même temps en train de soutenir la propagation de la démocratie et la civilisation Occidentale dans les terres des musulmans. Et ce, par le biais des bombardements, souvent enjolivé par le terme ‘chirurgicale’. Ce qui amplifie le cercle des mensonges et de l’hypocrisie. La communauté musulmane ne se laissera pas duper. Il lui incombe de se prononcer sur ce qui est le véritable danger et de dénoncer les vrais fauteurs de troubles.

Partager: