L’apparition des vaccins en Occident par le biais du monde musulman

232
0
Partager:

Pfizer et BioNTech annonce un excellent vaccin contre le Covid-19 , néanmoins la technologie des vaccins est en premier lieu apparu en Occident par le biais du Monde Musulman.

CNN a rapporté en date du 10 novembre que les cerveaux derrière le nouveau vaccin basé sur le mRNA contre le Covid-19, qui serait efficace à plus de 90% à mi-chemin du stade 3 du test clinique, sont d’origine turque et que ‘le directeur général Sahin et la directrice générale Tureci sont classés parmi les 100 personnes les plus riches d’Allemagne’. Ils ont fondé une entreprise se nommant ‘BioNTech’ ayant attribué à 500 de ses employés la tâche de travailler sur le projet’.

BioNTech est la seconde entreprise de biotechnologie qu’ils ont fondé et ils sont salués comme des exemples de la valeur ajouté que les immigrés étrangers peuvent apporter à l’Allemagne.

Le gros titre de CNN était ‘Les scientifiques ayant développés  le vaccin Pfizer/BioNTech Covid-19 sont un puissant couple turco-allemand.’

Commentaire :

Il y a un grand nombre de scientifique du monde musulman qui ont quitté leur pays natal et qui ont acquis de grands succès scientifique en Europe et aux USA mais rarement nous entendons de tels succès provenir du monde musulman. Il n’y a pas un manque de talent scientifique en Turquie ou dans d’autres pays musulmans et la haute intelligence est largement répandue chez les peuples de différente cultures. Pour être honnête, selon les médias turque la Turquie est en train de développé ses propres vaccins contre le Covid-19 qui sont ‘ deux vaccins développés par l’université d’Erciyes de la province centrale de Kayseri et d’une autre société privée Koçak Farma , proche d’être testé sur l’homme.’ Par contre, il n’y aucune comparaison possible entre le niveau investissement de la Turquie et celui de l’Allemagne. Bien qu’il soit honnête de reconnaître les réalisations des deux scientifiques turques ayant développé BioNTech et dirigé le développement d’une nouvelle technologie de vaccin, il est tout aussi honnête de souligner l’équipe des 500 employés ayant travaillé sur ce projet. Cet investissement en ressource humaine a permis de transformer cette bonne idée en réalité. De telles bonnes idées et ces rêves optimistes sont nés et meurt continuellement dans les universités du monde musulman. Si les idées ne deviennent pas réalités, l’échec est un échec en leadership et un échec politique. Certains diront que c’est un échec économique et que l’Occident capitaliste permet la collecte de fonds en soutien aux idées optimistes afin d’élaborer des petites entreprises et de faire davantage de place aux entreprises productive afin de toujours plus se développer. Néanmoins, le capitalisme est adopté partout dans la monde musulman depuis la destruction du Khilafah ( Califat). La richesse abonde et il n’y a pas un manque de banques mais les personnes ainsi que leurs rêves meurent toujours prématurément.

Edward Jenner est attribué de la paternité dans les ouvrages internationaux  du concept de la vaccination en 1796 quand il utilisa le vaccin du Cow Pox contre la variole. Néanmoins, c’est le monde ottoman qui a sensibilisé l’Angleterre au vaccin. La variole a tué près d’un demi million de personnes en Europe chaque année au cours du 18ème siècle mais le monde musulman a largement été protégé lors de cette période de la variole grâce à la vaccination. En 1718 Lady Montague, dont le mari fût ambassadeur en Turquie, a fait vacciné son fils de 6 ans dans la capitale de l’empire Ottoman. Elle écrivit à un ami : ‘ je vais te dire quelque chose qui ferait que tu aimerais être ici présente. La variole, si fatale, et si généralisé , est ici totalement sans danger par l’invention du greffage comme ils le nomment ici. Il y a un groupe de femmes âgées qui en font leurs affaires d’effectuer l’opération chaque automne. Chaque année des milliers de personne subissent cette opération. Il n’y a pas eu de cas de décès ; et tu peux me croire que je suis belle et bien satisfaite de la sûreté de l’expérience. Je suis assez patriote afin de m’efforcer à rendre à la mode cette invention utile en Angleterre ; et je n’y manquerai pas d’écrire à ce sujet à certains de nos médecins plus particulièrement.’ Lady Montague n’était pas la seule à vouloir que tous ses amis aient la chance de bénéficier du mode de vie de l’empire Ottoman. En 1714, une lettre écrite par Emanuel Tomonius a circulé en Europe déclarant que la vaccination contre la variole fut utilisé très efficacement ‘ chez les turques et autres à Constantinople’. Après lecture de cette lettre, Cotton Mather , le ministre chrétien d’Amérique du Nord, répondit qu’il avait un esclave qui venait de ce que l’on nomme aujourd’hui la Libye qui ‘ a subi une opération lui ayant transmis une partie de la variole et qui le préservera à jamais de celle-ci ; ajoutant que cela fut fréquemment utilisée auprès de son peuple. Ce fût largement utilisé en Afrique du Nord avant l’an 1700 selon une lettre en arabe d’un ambassadeur de Tripoli, Cassem Algraida Aga : ‘ sur une centaine de personnes vacciner même pas deux ne moururent, contrairement à ceux infecté par la variole naturellement dont ils en moururent à peu près 30. Cela est si ancien dans les royaumes de Tripoli, Tunis ou Alger que personne ne se remémore sa première apparition ; et elle est généralement pratiquée non seulement par les habitants des villes mais aussi par les arabes bédouins’ Il existe également un long rapport du docteur Patrick Ruffel publié en 1768 décrivant la connaissance de la vaccination contre la variole au sein des Arabes d’Aleppe où ceux âgés de 70 ans et plus se souviennent d’en avoir entendu parler comme une pratique courante chez leurs ancêtres.

La Turquie fut reconsruite comme un pays laïque et le capitalisme y fut imposé depuis 1924 et malgré cela elle n’a toujours pas maintenue ou restaurée sa gloire et son leadership d’antan. Mustafa Kamal a conspiré contre le califat Ottoman et a fondé une république laïque promettant un nouveau futur grandiose pour la Turquie. Il a repensé la langue du peuple, insulté la culture islamique, assassiné ceux n’ayant pas adopté son programme laïque et est décédé à 82 ans le même jour de l’annonce par la CNN à propos des scientifiques d’origine turque. La Turquie, le monde arabe et plus largement le monde islamique sont riches en ressource humaine ainsi qu’en toutes autres ressources mais le potentiel est gaspillé en l’absence d’un leadership idéologique sincère qui unirait les intellectuels et la richesse du peule au sein d’un état unique qui s’efforcerait au service de tout développement qui entraînerait à tous de la prospérité et de la paix. 

traduction d’un écrit de la part du Dr. Abdullah Robin 

Partager:

Leave a reply